FUSION DE LA 1457° SECTION AVEC LA 661° SECTION

1457° Section de Margaux

LA FUSION

 

L'existence est faite d'une naissance, d'un développement et d'une fin.

C'est par cette métaphore que monsieur Claude Delémont, Président de la 1457° section des Médaillés Militaires de Margaux a commencé son discours face à une assistance réunie salle Ginesté à MARGAUX en ce jour du 26 octobre 2016.

 

Cette date marque la fin de l'existence de la 1457° section des Médaillés Militaires, qu'il présidait depuis le 1er janvier 1991.

 

Créée le 25 mars 1957 par monsieur Etienne Delorme, elle s'est développée avec les présidents Bruner,  Rosenski et Delémont.

Malheureusement,  avec le temps, les effectifs se sont réduits au point que,  ne trouvant pas de remplaçant pour lui succéder, le Président Delémont s'est vu contraint de poser la question à ses adhérents:  Êtes vous pour la dissolution ou la fusion de la 1457° section. La réponse fut unanime. Fusion.

 

C'est ainsi qu'après avoir pris contact avec la 661° section de Castelneau de Médoc, la fusion de la 1457° section avec la 661° section s'est concrétisée le 26 octobre 2016 au cours de l'assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue à Margaux,  en présence de monsieur Louis Lauseig, secrétaire général de la SNEMM.  Cette décision devra  néanmoins, être entérinée par le conseil d'administration de la SNEMM.

Après avoir été nommé président honoraire, ce n'est pas sans émotion que Claude Delémont à remis "les clés"  à monsieur Christian Badufle, président de la 661° section, qui s'est déclaré honoré d'avoir vu la 661° section choisie pour  accueillir les adhérents de la section de Margaux.

Monsieur Delémont, en qualité de président honoraire et membre de la 661° section, continuera de représenter les Médaillés Militaires dans le secteur des communes de Margaux et Cantenac où il a œuvré pendant 25 ans.  

 

Cette épopée médocaine s'est terminée par une cérémonie au monument aux morts en présence des Maires et Adjoints des communes de Margaux et Cantenac, des présidents et des porte-drapeaux des sections voisines, et des d'associations d'anciens combattants du secteur.

 

***

*